lundi 16 octobre 2017

Petit guide du Métro Parisien ( Humour)



Ce billet est un billet d'humeur ET d'humour.... alors 
SMILE et bonne lecture. 

Le Métro (enfin le réseau complet : métro, RER, Bus, Tram....), c'est mon mode de transport quotidien, tous les jours depuis près de 14ans. 

Alors aujourd'hui j'ai eu envie d'écrire un Guide à l'attention des usagers du Métro parisien. 




Que tu sois usager ponctuel, touriste ou usager quotidien ce guide est sûrement pour toi, du moins c'est ma vision des choses. 

Alors prêt ? 
Mon trajet tous les jours dure environ 1h (2 fois par jour hein sinon c'est pas drôle), 
1 Bus, puis 3 lignes de métro ou 1 RER et 2 lignes de métro. 
Alors je vais parler de ça.

Règle 1 : On laisse descendre les gens avant de monter, c'est tout bête hein, mais si les gens ne descendent pas, toi tu ne montes pas simple non? Hummm pas pour tout le monde.

Règle 2: On ne reste pas coller à la porte quand il y a de la place, bah oui ça bloque les descentes et les montées des autres... bon sauf quand la rame est en mode  wagon à bestiaux. 

Règle 3 : On avance dans la rame ou le bus, on ne reste pas près des portes. Je monte après toi, je te bouscule pour aller en milieu de rame ou il y a de la place, je descends avant toi et re-bousculade pour sortir, tu râles.... Bouge tes fesses! 

Règle 4 : S'il semble y avoir un vide dans une rame ou un bus bondé...Il y a peut-être des enfants ou une poussette, on ne va pas les écraser ! 

Règle 5 : Quand c'est bondé on prend son sac à dos à la main, idem pour le sac à main. Ça évite aux autres de se prendre allègrement des coups de sac à dos dans le ventre ou la tête (expérience du jour bonjour).

Règle 6 : Quand on se trouve près des portes et que les autres veulent descendre on essaie de faire au mieux : soit on se décale soit on descend de la rame pour remonter ensuite (et le must ce sont les gens sur le quai qui laissent remonter ces personnes là en premier).

Règle 7 : Dans les couloirs, ou les escalators si on marche lentement, on se met à droite si possible comme sur la route (après les carrefours de changements dans certaines stations sont mal foutus il faut le dire), et on laisse passer ceux qui marchent plus vite... 

Règle 8 : Si on voit une personne ayant besoin de s'asseoir soit on lui laisse sa place, ou au besoin on demande à quelqu'un d'assis de laisser la sienne (femmes enceintes, qui porte un enfant en écharpe, personnes âgées, qui ne se sentent pas bien...).

Règle 9 : On évite de passer devant tout le monde pour monter dans une rame bondée, en bousculant ceux de la rame, ceux du quai, parce que bon des fois nous c'est le 2ème voire 3ème métro qu'on laisse passer car c'est un matin version wagon à bestiaux, et que oui nous aussi il faut qu'on aille bosser, déposer les enfants à l'école, à un rendez vous .... 

Règle 10 : On évite de passer des coups de fil en hurlant dans son téléphone, car non je n'ai pas envie de connaitre les détails de ta vie privée ou pro, ça vaut aussi pour les discussions entre passagers, et pour la musique.... Discrétion tu connais? 

Règle 11 : Quand il y a du monde on évite de rester assis sur les strapontins, tu sais dans les espaces près des portes. D'une on risque de t'écraser, deux ça permet à tout le monde d'avoir une position plus confortable ( exception pour les femmes enceintes, personnes ayant besoin de s'asseoir et n'ayant pas trouvé d'autre place, voir règle 8).

Règle 12 : Quand on passe les tourniquets avec une porte, et qu'il y a quelqu'un juste derrière tenir la porte c'est sympa...histoire que la personne ne se prenne pas la porte dans la figure. Et le must c'est de répondre "De rien" ou de sourire si on te dit "Merci",  et dire "Merci" (ou sourire au moins) c'est le minimum... enfin à mon humble avis.

Bon je pourrais en écrire encore des règles mais je vais m'arrêter là. 

Des anecdotes je pourrais en sortir des dizaines, entre les agglutinés des portes qui s'énervent parce que tu veux descendre ou monter, les accros du sac sur le dos qui te filent des coups allègrement, celui qui écoutent sa musique à fond, ceux qui te bousculent pour rentrer dans une rame alors que bon tu n'as déjà plus que 3cm2 pour respirer.... 

Depuis que j'ai changé d'itinéraires, je voyage quasiment tous les jours dans des rames version "boite à sardine" et "wagon à bestiaux" (coucou la RATP si tu me lis). 
Le réseau est là, mais disons que parfois c'est un peu sous-dimensionné au regard du nombre de personnes qui l'utilise. 

Donc voilà ce texte est à prendre avec de l'humour, j'ajouterais surement des anecdotes ou des règles au fur et à mesure. 
N'hésitez pas à me faire part de vos expériences ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire